19 mars 2009


en visite à gagny, nicolas sarkozy vient d'annoncer une nouvelle série de mesures pour lutter contre les "bandes". l'appartenance en connaissance de cause à un groupe d'individus ayant des "visées agressives sur les biens d'autrui" ou "menaçant la sécurité des personnes" sera ainsi punie d'une peine de trois ans d'emprisonnement. les banquiers, manifestement saisis par la définition, sont très inquiets. les policiers aussi.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

pan ! pan !