26 avril 2009


à la fin de la séance, le dentiste a demandé à l'assistante, qui jusque là tenait l'aspirateur à bave, de me passer la figure à l'alcool pour nettoyer le sang. si on vous voit sortir comme ça, m'a-t-il dit, personne ne viendra plus chez moi. parce que s'il croit que je vais me taire...

3 commentaires:

  1. quelle aventure (quel marathon !) ... je m'étonne, cependant que vous n'ayez pas croisé ce cher Plume dans les parages, dissimulés derrière les rideaux du vestibule ou dans le couloir extérieur, sous une latte. Lui, il a un maillet dans la doublure de son veston, et du poil à gratter pour ce genre de situation intenable.

    RépondreSupprimer
  2. Vous avez raison, la prochaine fois je lui agiterai mon Michaux sous le nez, on verra bien s'il continue à faire le fier !

    RépondreSupprimer
  3. Avec l'aspirateur à bave on peut produire des mélopées buccales distrayantes. En ouvrant ou fermant la bouche, on module le son d'écoulement d'eau et d'air. Genre pédale wah-wah. Je conseille cet exercice, lorsque l'ambiance tombe.

    RépondreSupprimer

pan ! pan !