3 décembre 2009


un écrivain, c'est quelqu'un qui ne peut pas s'empêcher d'appeler un chat un tigre.

6 commentaires:

  1. dans mon enfance, j'ai systématiquement pensé que l'expression était: il ne faut pas appeler un chat un chien...ne pas me demander pourquoi.

    RépondreSupprimer
  2. Cru longtemps que c'était "rendre l'appareil" : avec des antennes et un cadran de téléphone, et trois jolis petits pieds chromés.

    RépondreSupprimer
  3. Les mots sont félons, les mots sont félins...

    RépondreSupprimer
  4. et souvent, même, il ajoute (en frissonnant) :

    « un tigre à dents-de-sabre »

    RépondreSupprimer
  5. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  6. @ laurent :

    ils sont filous, filons, falots et filins...

    RépondreSupprimer

pan ! pan !