11 février 2010


malgré le froid et la neige, la mairie communiste de bagnolet vient de sortir au bulldozer quelque quatre-vingt personnes qui survivaient dans un squat. "la trêve hivernale ne concerne pas les occupants sans droit ni titre", se justifie-t-elle. en effet, d'aucuns s'en étonnent, mais en france, l'hiver, on n'expulse toujours pas les gens qui ont un bail et qui paient leur loyer.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

pan ! pan !