7 avril 2010


après mûre réflexion, j'ai décidé d'être célèbre, j'ai décidé qu'il faut écrire du roman. l'ennui avec la poésie, c'est qu'on n'en fera jamais un film.

3 commentaires:

  1. Ah tiens, c'est peut-être pour cela qu'il n'y a plus que la poésie qui me paraît sérieuse...

    RépondreSupprimer
  2. Oui - mais l'ennui avec les films, c'est qu'on n'en fait rarement des sonnets. (Du Bellay a essayé, en vain évidemment)

    RépondreSupprimer
  3. Erreur ! il y en a plein :

    - Sønnet, de Erik Richter Strand (2006).

    - La Cloche à sonnet, de Bruno Herbulot (2005).

    - Et bien sûr l'éternel Pour qui sonnet le glas, de Sam Wood (1943).

    Etc.

    RépondreSupprimer

pan ! pan !