3 octobre 2009

Ce qui se dit sous terre [5]



cannibal


5. sur le cours du 'Urubba


en remontant vers le sud

sur le cours du 'Urubba depuis l’embouchure

on rencontre les Ruur Gul ("Ceux-les-morts-des-forêts"), appelés aussi

Goshè WèGoshè ou encore

Mashinggoli ("Torses hantés")

puis les Oti

enfin les Ahaad 'Awayin ("Non-vivants-des-marécages")

ou Tiyn Zoor ("Cheveux-pleins-de-lentes")

qui forment des clans cousins

tous désignés sous le terme Ruur Uu 'Rr (terme générique)

de fait ils ont été infestés

ils ont fait prévaloir le plus grand nombre de morts

dans la zone fluviale

envahie par les mouches tsé-tsé et les moustiques

(où les esprits par conséquent s'abstiennent)


+


l’économie du territoire

la moitié sud du territoire

l'économie repose

l'agriculture

en l’occurrence l'élevage

de bétail bété

de fait les Ruur Uu 'Rr possèdent

directement ou par l'intermédiaire

lorsque les nobles Ruur Uu 'Rr pratiquent l’agriculture

dans la région inter-riveraine

où les horizons vagues

les zones marécageuses

là où les Bété sont les plus nombreux

d'immenses communautés bété

de souche ancienne

une littérature précieuse

esclaves à présent

bêtes d'élevage

pour le trait et le lait

de loin les esprits regardent


+


"le Bété

il n’a pas d’origine

il n’a pas d’origine

il n’a pas le même sens, donc

il n’a pas d’origine

pas les mêmes personnes

on ne peut dessiner de frontières précises à sa personnalité

il doit être interprété comme

on peut dire qu'il renvoie au Multiple

mangeable, donc"

ainsi parle le


+


"Bété

la corne tendre

sous ton pied

ta chair est douce

comme le

fruit du Maraa

le fruit des

îles Originaires"

ainsi parle le

Ruur Uu 'Rr

s'il se délecte


(à suivre)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

pan ! pan !