30 octobre 2009

Ce qui se dit sous terre [7]



mouvement





7. BBC


la tourmente de la guerre

la guerre depuis

en tant qu'effort économique

la guerre n'a épargné personne

après avoir ravagé

elle est l’aboutissement d’une série de conflits

armés dans lesquels

différents clans

dans sa phase la plus violente

la guerre


+


la guerre civile

mais je m'égare

j'aurais pu en parler

la BBC a programmé, en juin-juillet 1998, une série d’émissions

la tourmente de la guerre

le démantèlement de l’Etat et des infrastructures

le pillage systématique de toutes les richesses

sous la forme de l'opération Restore Hope


+


j'ai moi-même

j'ai personnellement

avatars et péripéties restent le lot d'une population

qui grossissent les rangs des milices

cavaliers voilés armés de fusils automatiques

des documents officiels prouvent ton ascendance ou apportent la mort

ce phénomène encouragé par des débats et conférences

enregistrés en vidéo et diffusés

les demandes de visa d'émigration affluent

il a fallu faire un choix

devant la multitude


+


dans les camps

camp, la confrontation avec ton univers si différent

où les métis originaires du Boulouf ou de Swailéh Ngééré,

les réfugiés du Brovo ou de Saint-Arnault-et-Himiiti

et les pêcheurs bunja

de Jomvu… et les Walid… dans le camp du Marafa

dans le camp de Dahaab, une poignée à peine

des jeunes excités du

chiens militants du Daadir Youth Party

ou de la Moki' Organization

à la conquête du pouvoir

si on ne les avait pas

on les

qui sait ce qu'ils


+


quelquefois, ici, quand le vent souffle, que les esprits sont à distance

il peut arriver que l'on se repose

les pieds calcinés

la peau qui se décolle

comme du papier peint là où les plaies

les dents qui font craquer le sable entre les dents

la nuit, la mort entre tes deux oreilles

cuit

au four de l'enfer

on se repose, on brûle

la mort est paisible

soudain

un cri résonne partout dans les falaises

amplifié par des hauts-parleurs

"quursiqu qaal amahg laayehey !" ("au moins sommes-nous sûrs de ne plus mourir !")


(à suivre)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

pan ! pan !