19 février 2012

Contamination


phase-iv-1973-02-g



Approchez-moi pas, je suis contagieux.

C'est Guillaume Vissac qui m'accuse de lui avoir refilé peut-être l'incommodité de se "lancer dans une folie, écrire, traduire, chaque jour, les unes après les autres, les phrases d’Ulysse [de Joyce]". Le tout en s’octroyant "toute liberté de trahison et de cafard rythmique".

Bourrez-vous de quinine, mais allez voir son Ulysse par jour, qu'est quelque chose.


Il fronce un oeil
balance un ultrason des lèvres
puis net s’arrête
béat
ses dents Colgate si droites
fluorescentes & mouchées d’or.
Chrysostomos.


(Ulysse onze *)


Pas de lecture prolongée sans avis médical. Si des symptômes vous prennent, apprenez les langues.



+ + +

* Phrase originale : "He peered sideways up and gave a long slow whistle of call, then paused awhile in rapt attention, his even white teeth glistening here and there with gold points. Chrysostomos."


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

pan ! pan !