11 mai 2008

Ahaner


v. intr. (xiième ; de ahan, xème ; dér. prob., comme l'anc. prov. afan "peine, souci", du lat. pop. afannare, "gagner avec peine" ; dans l'anc. fra., ahan désigne les "cultures", ahaner signifie "cultiver la terre", ahanable veut dire "cultivable").


1. éco. antique. peiner, éprouver d'immenses fatigues pour un maître, suer sang et os pour un salaire. ahaner plus pour gagner plus.

2. musique sacrée. se dit de l'homme ou l'animal qui respire bruyamment en compagnie d'un corps, se dit aussi d'une femme ou d'un mort qui halète en accouchant d'un petit enfant ou d'une âme. "je ne sçais combien ahanne mon ame en compaignie d'un corps si tendre." (montaigne, essais de michel, seigneur de montaigne, 1595). / "ils croyent que l'ame d'un homme accablé soubs une ruyne traisne et ahanne longtemps à sortir." (montaigne, ibid.)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

pan ! pan !