1 février 2010

Benjy


Phoenix



Plaisir, en ce début d'année 2010, de retrouver les Cahiers de Benjy, morts trop tôt mais, comme le phénix, resurgis des cendres.

Plaisir de s'y dénombrer parmi les contributeurs comptant pour quelque chose dans la résurrection.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

pan ! pan !