25 août 2012

Deux contes de Tony Duvert


Tony et un clébard
Crédit photo : Laurent Villepontoux


Dans sa biographie propre, sobre, Gilles Sebhan insiste à bon droit sur le goût de Tony Duvert pour les contes. "A l'époque où Tony était encore plein de projets", écrit-il, "il parlait de faire un livre, une série de livres, qui aurait détourné les grands classiques de la littérature enfantine, les aurait pervertis et pour ainsi dire révélés. (...) Il avait donc le projet de récrire Peter Pan, Perrault, Grimm et les autres, en transformant les personnages de filles en petits garçons, et en concevant des aventures érotiques échevelées (...)". Ce n'est pas moi qui jetterais la pierre à Duvert pour cette fascination, tant je ne sais rien de mieux écrit, de plus sexuel et de plus suffocant que les Contes de Perrault (j'interdirais ça aux enfants).

Si ce projet de l'écrivain, sous la forme évoquée, n'a pas vu le jour, je découvre avec bonheur que deux contes ont tout de même été composés, qui s'étaient soustraits à ma vigilance. Les deux contes - ou pour mieux dire les deux merveilles - sont reproduits en fac-similé sur son site internet par le même Gilles Sebhan.

Le premier, "inspiré des Mille et une Nuits", frappe de stupeur par sa drôlerie, par sa beauté. Il s'intitule Le Garçon à la tête dure, et fut présenté aux lecteurs du trentième numéro de la revue Minuit au mois de septembre 1978.

On regrettera qu'une page (p. 17) manque à la reproduction du second, ce qui gâte considérablement le plaisir*. D'inspiration plus contemporaine, le conte a pour titre Sam le héros. Il est paru dans la quatrième livraison du supplément "Sandwich" du journal Libération, le 22 décembre 1979.

Naturellement, je rachète à prix d'or l'une et l'autre des publications où figurent les joyaux qui précèdent. A votre bon coeur.


____

* Addendum du 13/09/2012 : la correction a été effectuée par Gilles Sebhan sur son site.


9 commentaires:

  1. Dans les inédits, je sais qu'il existe aussi un texte sur Barbe-bleue... Qui s'en étonnera.
    Merci de ce billet, en attendant d'autres introuvables, quand le site sera plus au point.

    RépondreSupprimer
  2. Ah ça ! est-ce que vous avez des précisions sur ce texte autour de la Barbe bleue ? Je trépigne !

    RépondreSupprimer
  3. Je ne le possède pas et ne l'ai pas lu. Mais pour que vous ne soyez pas dans la frustration totale, je peux vous dire qu'il devait illustrer des photos de Bernard Faucon. J'espère pouvoir publier tout ça un jour, mais il faut beaucoup de patience...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci de l'info. Patience alors...

      Et puisque je vous tiens, j'en profite pour vous poser une question qui me brûle : savez-vous s'il y a une chance, un projet quelque part, que des pages de "Ronde de nuit" soient publiées un jour ou l'autre ?

      Supprimer
  4. J'ai un exemplaire (je les ai en double) du n°30 de la revue "Minuit" à vendre. Si vous êtes intéressé, donnez-moi l'adresse mail où vous contacter.

    RépondreSupprimer
  5. Tant que j'y suis, j'ai aussi à vendre (pour la même raison) le n°4 de la revue "Minuit", de mai 1973, qui contient l'essai (de Tony Duvert, bien sûr) "La folie Tristan, ou l'Indésirable" (18 pages), ainsi que le n°19 (mai 1976), de la même revue, et par le même auteur, où figure, en tête, un autre essai de 11 pages intitulé "L'érotisme des autres". J'ai besoin de sous! Les exemplaires sont en bon état pour leur âge.
    Même procédure: laisser ici l'adresse mail où vous contacter.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour,

      Et merci de votre message. J'ai déjà le n° 4 et le n° 16. Il me manque seulement le n° 30.
      Contactez-moi à antoine [point] brea [at] free [point] fr

      A bientôt.

      Supprimer
    2. Bonjour,

      Vous reste-t-il des exemplaires des revues avec T. Duvert?

      grossebestiole@yahoo(point)fr

      Supprimer
  6. Génial !!! Et une nouvelle photo inédite d'un de mes écrivains préférés.

    RépondreSupprimer

pan ! pan !