6 septembre 2012

Pamphlets de Céline


Meudon


Ca n'aura échappé à personne : l'unique vraie nouvelle de la rentrée, en fait de littérature, c'est la republication prochaine, au Québec, des horreurs de Céline.

Sous le titre d'Ecrits polémiques, les éditions Huit s'apprêtent à publier un volume d'un bon millier de pages regroupant tous les pamphlets antisémites (Bagatelles pour un massacre, L'Ecole des cadavres, Les Beaux draps), accompagnés d'autres textes combattifs mais plus acceptables, c'est-à-dire ne visant pas les juifs (Mea culpa, Hommage à Zola, A l'agité du bocal, Vive l'amnistie, Monsieur !).

L'édition en a été confiée à Régis Tettamanzi, professeur de littérature française du vingtième siècle à l'université de Nantes, qui avait déjà fait paraître aux éditions Du Lérot, en 1999, une Esthétique de l'outrance en deux volumes, où était proposé un appareil critique complet des pamphlets antisémites (sans que ceux-ci pussent toutefois être reproduits en raison de l'interdiction qui prévaut sur le territoire français).

On ne peut que se réjouir de l'apparition de cette première édition critique complète des productions polémiques et/ou antisémites de Céline. En dehors de l'intérêt évident pour les chercheurs, chacun sait en effet que tout était déjà relativement aisé à dégotter sur la toile ou chez les bouquinistes. Du coup, autant donner à lire au curieux ou au passionné un ensemble sérieux, ayant fait l'objet d'un travail d'établissement attentif, assorti d'un complexe de notes et d'annexes bien documentées permettant une mise en perspective politique, historique et littéraire indispensable.

Pour des raisons juridiques, le livre ne sera pas distribué en France ; et il sera donc impossible au citoyen français, en principe, de l'avoir. Cet obstacle serait bien sûr assez facile à contourner ; mais l'éditeur a prévu par surcroît un tirage des plus limités : 400 exemplaires. Autant dire qu'il va falloir se lever de bonne heure, chez nous, pour poser la main sur un exemplaire de ces Ecrits polémiques.

A défaut, et s'agissant des textes courts et non antisémites (les seuls de mon point de vue un petit peu palpitants), on peut toujours se rabattre sur le Cahier Céline des éditions de L'Herne, qui reproduit proprement Vive l'Amnistie, Hommage à Zola et surtout le démentiel et hilarant A l'agité du bocal.

Mea Culpa, de son côté, a fait l'objet de deux éditions récentes : l'une, superbe (mais pour les riches), sous l'autorité d'Henri Godard, aux éditions Du Lérot ; l'autre, plus accessible, sans avant-propos scientifique mais très soignée, aux éditions Derrière la salle de bains (je m'aperçois toutefois en même temps que je rédige que le titre n'y est déjà plus disponible).




––––

Addendum du 08/10/2012 : A lire dans Le Petit Célinien du 23/09/2012, un entretien avec Régis Tettamanzi.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

pan ! pan !